advertising dissertation internet uk dissertation writing service photography dissertation topics essay on internet service childrens dictionary and homework helper custom business writing essentials custom professional written essays writing help grammar what is a dissertation topic dissertation sebastian meinke
PARTAGER
10 octobre 2020

Un don de 21 000$ en soutien à l’hyperphagie boulimique chez les jeunes


Bell Cause pour la cause appuie un projet du CEPIA

Les Fonds communautaires Bell Cause pour la cause ont accordé un don de 21 000$ à l’Université Laval pour soutenir la création d’un programme de prévention, de dépistage et d’intervention auprès des jeunes qui présentent des compulsions alimentaires.

Ce projet voit le jour grâce à une initiative de Catherine Bégin, chercheuse à l’École de psychologie et directrice du Centre d’expertise Poids, Image et Alimentation (CEPIA) de l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF).

Le trouble d’accès hyperphagique, aussi connu sous le nom d’hyperphagie boulimique, est le trouble alimentaire le plus prévalent dans la société. Ce trouble, qui se caractérise essentiellement par des compulsions alimentaires, affecte la santé mentale des jeunes. Préoccupés par leurs poids et leur relation avec la nourriture, ces jeunes peuvent vivre des crises de débordements alimentaires et de la détresse psychologique. Ce trouble est encore largement méconnu du public et des professionnels de la santé.

Le programme vise à répondre à un besoin d’information et de sensibilisation auprès des jeunes et de leur famille tout en offrant une intervention à ceux touchés par la problématique. « Au Québec, les différentes ressources d’aide en santé mentale n’ont souvent pas les ressources spécialisées disponibles pour aider les jeunes aux prises avec ce trouble en particulier, explique Catherine Bégin, directrice du CEPIA. Le programme agira donc dans un premier temps sur un volet de prévention. Un site Web proposant du matériel éducatif et des ressources sera d’abord créé. »

Le CEPIA a également comme objectif de proposer des solutions pour soutenir les efforts d’interventions liés à ce trouble. En effet, un outil d’autotraitement verra ensuite le jour, afin d’offrir un appui supplémentaire pour diminuer la détresse psychologique et la fréquence des accès hyperphagiques, tout en améliorant l’estime de toi des jeunes. Cette plateforme Web permettra une plus grande accessibilité à un service d’intervention spécialisé en abattant les contraintes géographiques et en facilitant la prise de contact avec des services d’aide.

« À long terme, nous estimons que ce projet permettra de diminuer la durée de vie et la chronicité de ce trouble au Québec. Les données empiriques disponibles nous informent que les efforts en ligne de prévention de l’hyperphagie boulimique sont efficaces, et qu’intervenir tôt lors de l’apparition des symptômes offre généralement un meilleur pronostic », ajoute Mme Bégin.

Pour en savoir plus sur le CEPIA, consultez le inaf.ulaval.ca/cepia