PARTAGER
06 février 2020

L'INAF appuie de nouveaux projets pilotes


Le PARF mène à de nouvelles collaboration

L’INAF a encore une fois lancé cette année un appel à projets dans le cadre de son Programme d’appui à la recherche et à la formation (PARF). Cette initiative vise à stimuler les collaborations de recherche entre ses chercheurs de différentes disciplines.

Voici les neuf équipes de chercheurs qui lanceront de nouvelles collaborations grâce à ce programme :

  • Laurent Bazinet et Ismaïl Fliss de l’Université Laval uniront leurs forces à celle de Loubna Firdaous de l'Université de Lille sur la mise en œuvre de procédés électromembranaires en vue de l’obtention de fractions enrichies en nisine à partir de surnageants de culture complexes;
  • Guillaume Brisson et Stéphanie Dudonné de l’Université Laval s’allieront avec Michel Britten d'Agriculture et Agroalimentaire Canada pour le projet suivant : « Détermination de l’impact de complexes protéines-polyphénols sur la bioaccessibilité des polyphénols de petits fruits nordiques par une approche foodomic»;
  • Le projet de Julie Robitaille, Alain Veilleux, Alain Doyen et Vincenzo Di Marzo de l’Université Laval a également été retenu. Les quatre chercheurs de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation s’intéresseront aux mécanismes du lait maternel dans la prévention de l’obésité et du diabète chez les enfants exposés in utero au diabète gestationnel;
  • Sophie Desroches, Vicky Drapeau et Danielle Laurin de l’Université Laval travailleront ensemble pour développer une intervention visant l’intégration d’aliments protéinés d’origine végétale dans les habitudes alimentaires des personnes âgées;
  • Marc-André Sirard travaillera avec Marie-Claude Vohl de l’Université Laval travailleront ensemble sur l’analyse de la programmation métabolique par la méthylation de l’ADN mitochondrial du sang;
  • Alain Doyen, Guillaume Brisson et Steve Labrie (Université Laval) s’allient aux collaborateurs internationaux Camille Loupiac (AgroSup Dijon) et Samir Mezdour (AgroParis Tech) pour leur projet portant sur la production d’un isolat protéique de ver de farine et l’évaluation de ses propriétés physico-chimiques ainsi que son innocuité microbienne;
  • Marie-Ève Labonté, Anne-Sophie Morisset et Laure Saulais de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation uniront leurs forces sur le projet « Un indicateur essentiel de la qualité de l’offre alimentaire dans les établissements de santé:  la perception des usagers »;
  • Marie-Claude Vohl, Sophie Desroches, Julie Robitaille et Iwona Rudkowska (Université Laval) s’allient à Valérie Marcil (Université de Montréal) et David Mutch (Université de Guelph) pour le projet «Nutrigenetic interactions of cardiometabolic risk: A systematic review and pilot study for the development of Clinical Practice Guidelines in nutritional genomics».
  • En nutrition, Anne-Sophie Morisset, Alain Veilleux et Andréanne Michaud travailleront ensemble sur les associations entre les variations des taux de ghréline en grossesse et les apports alimentaires, les comportements alimentaires et la prise pondérale.


Rappelons que le soutien de l’INAF à ces projets vise à donner un premier élan à une idée de recherche afin de générer des résultats préliminaires pour faciliter les demandes aux organismes subventionnaires, provoquant ainsi un effet de levier important pour l'institut.

Pour toute question relative à ces programmes, vous pouvez contacter Annie Lapointe à l’adresse suivante : annie.lapointe@fsaa.ulaval.ca