best thesis writing service term paper definition master thesis civil engineering accunting homework help literary analysis essay on macbeth clement greenberg online essays term paper format mla start up restaurant business plan sample
PARTAGER
05 mai 2020

Deux chercheurs de l’INAF salués par la Société canadienne de nutrition


Félicitations Benoît Lamarche et Mélanie Plourde

Benoit Lamarche et Mélanie Plourde

La Société canadienne de nutrition remet chaque année des prix aux membres s’étant distingués dans leur profession. Cette année, le chercheur de l’INAF à l’Université Laval Benoît Lamarche est récipiendaire du Khursheed Jeejeebhoy Award for Best Application of Clinical Nutrition Research Findings to Clinical Practice et la chercheuse de l’Université de Sherbrooke Mélanie Plourde se mérite le Young Investigator Award for Outstanding Research.

Benoît Lamarche est un des chercheurs les plus cités au Canada dans le domaine de la nutrition et de la santé cardiométabolique par ses travaux sur la diète méditerranéenne et sur les acides gras alimentaires, tant dans des contextes physiologiques que cliniques et épidémiologiques. Il a également contribué au développement de nombreux nouveaux outils permettant de mesurer les habitudes alimentaires de la population via le Web. En plus d’avoir formé plus de 60 étudiants gradués, le chercheur a été directeur scientifique de 2004 à 2007 puis directeur de l’INAF de 2010 à 2011. Plus récemment, M. Lamarche est devenu directeur scientifique du Centre NUTRISS, issu d’un financement obtenu des Fonds de recherche du Québec – Santé.

Mélanie Plourde est professeure adjointe à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke et membre de l’INAF. Elle se spécialise dans le domaine de la nutrition et du vieillissement en générant des données fondamentales sur la physiologie, une expertise peu commune au Canada. La jeune chercheuse a reçu de nombreux prix reconnaissant son leadership, sa productivité scientifique, la qualité de ses travaux et sa rigueur.

Félicitations aux deux chercheurs !