homework help paid yellow wallpaper essay dissertation le taureau blanc voltaire example of hypothesis in research paper how can i write an essay on my mac www custom essay writing com professional writing utm
PARTAGER
28 avril 2020

Des bactéries seraient la cause du diabète de type 2


Les diabétiques ont en effet une signature bactérienne distincte

Crédit photo: Chris Chris W - ULaval Nouvelles

Les résultats de recherche de l'équipe de recherche de l'IUCPQ d'André Marette, membre de l'INAF, suggèrent que les bactéries ou fragments de bactéries chez les personnes souffrant d'obésité sévère franchissent la barrière intestinale rendue poreuse par leur condition. Celles-ci déclencheraient un processus inflammatoire qui, ultimement, empêcherait l'insuline de bien jouer son rôle et contribuerait au développement du diabète de type 2.

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont prélevé du matériel génétique bactérien du sang et de tissus du foie et de certaines graisses abdominales de patients souffrant d'obésité sévère qui subissaient une chirurgie bariatrique. La signature bactérienne de chaque tissu était distinctive et différente entre les diabétiques et pré-diabétiques. Une partie du matériel génétique prélevé appartenait à des bactéries pathogènes et l'autre à des bactéries reconnues pour leur effet bénéfique sur la santé. Celles-ci pourraient possiblement protéger les personnes obèses contre l'inflammation et le développement du diabète de type 2.

Les travaux se poursuivent pour vérifier si les bactéries sont vivantes, si les mêmes bactéries sont présentes chez les personnes obèses ou présentant de l'embonpoint, si ce sont les bactéries pathogènes qui causent le diabète et si les bactéries bénéfiques ont un effet protecteur contre la maladie.

Les résultats de cette recherche ont été publiées dans Nature Metabolism.

Pour en savoir plus