writing a scholarship essay phd dissertation assistance mayim bialik why online shopping is better essay arial or times new roman for dissertation power washing business plan how to write a good essay for college do my business assignment management phd dissertation
PARTAGER
20 mars 2020

Un partenariat porteur de recherche avec le Brésil


L’INAF rend visite à ses partenaires de Biopark

Les 12 et 13 mars derniers, l’INAF a rendu visite à ses partenaires du Biopark à Toledo, localisé dans l’état du Paraná, au sud-ouest du Brésil. À cette occasion, Renée Michaud, directrice générale de l’Institut et Denis Richard, directeur du Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ), deux instituts rattachés à l’Université Laval, ont discuté de l'état d'avancement de différents projets de recherche menés conjointement avec le Biopark ou en voie de l’être.

Les représentants canadiens ont été accueillis par le président du Biopark, le Dr. Luiz Donaduzzi, la directrice de la recherche, du développement et de l'innovation, Josélia Larger Manfio, et le consultant du Biopark au Canada, François Godbout.
Pendant ces deux jours, ils ont discuté des projets de recherche menés sur place dans les laboratoires du Biopark, visité les installations du campus de l'Université Fédérale du Paraná (UFPR) à Toledo et rencontré des représentants de cette dernière.

Actuellement, le Biopark développe, en collaboration avec l’INAF et le centre de recherche de l’IUCPQ, des projets de recherche impliquant des travaux afin de prévenir et traiter des maladies sociales chroniques. « Nous avons déjà bien avancé dans la création des laboratoires et nous sommes maintenant dans la phase de structuration des équipes, avec les autres partenaires. Les laboratoires ont été mis en place et seront étendus en fonction de la demande », explique Luiz Donaduzzi.

Renée Michaud rappelle que c’est lors de BÉNÉFIQ 2018 que l’Université Laval, par le biais de l'INAF, a signé un protocole d’entente avec le Biopark. La recherche, la formation de ressources hautement qualifiées de même que le transfert d’expertise dans le domaine des ingrédients et aliments d’intérêt santé font partie des objectifs visés.

« Lors de mon récent séjour au Biopark, j’ai été à même de constater de toutes les avancées technologiques et scientifiques qui ont été réalisées depuis le début de cette collaboration, explique Mme Michaud. Nos projets visent entre autres à objectiver les bénéfices santé du camu-camu, un petit fruit indigène du Brésil,en prévention du syndrome métabolique. Les premiers résultats obtenus sont prometteurs. Le succès de ce partenariat repose en grande partie sur les qualités de visionnaire du fondateur du Biopark, le Dr. Luiz Donaduzzi, ainsi que sur la qualité et l’engagement des équipes scientifiques qui collaborent au projet. Cette collaboration est une grande fierté pour nous. »

Pour Denis Richard, le potentiel du Biopark est impressionnant. « J’admire la qualité et l'ampleur de l'initiative, encore plus pour l'avenir prometteur des projets avec notre Institut, l'Université Laval, le Biopark et ses partenaires universitaires », souligne-t-il.

Le Dr. Luiz Donaduzzi, président fondateur du Biopark, souligne également que le parc entend progresser dans les partenariats internationaux pour attirer des initiatives dans le domaine de la recherche et de l'innovation. « Nous développons un modèle de coopération internationale pour faire venir à Toledo des laboratoires d'autres pays également. »